Nous sommes un organisme de consultation et de concertation qui veut assurer la conservation, la pérennité, l’accès et le développement des sentiers de plein air et autres espaces récréatifs sur le territoire de la MRC des Pays-d’en-Haut.

La conservation
La MRC des Pays-d’en-Haut se distingue par sa grande diversité des paysages qu’on y retrouve. Ces sites naturels ou façonnés par l’homme sont l’assise de de nombreuses pratiques d’activités de plein air. Déjà fréquenté par les voyageurs américains à la fin du 19e siècle, le territoire des Pays-d’en-Haut est vite devenu la destination de villégiature privilégiée des Montréalais qui venaient pratiquer le ski nordique. Encore aujourd’hui, on y trouve un réseau de sentiers de plus de 650 km. Cependant, depuis les dernières décennies, l’explosion du développement résidentiel et des périmètres d’urbanisation ont grandement fragilisé le réseau qui se trouve en grande partie sur des propriétés privées. La SOPAIR travaille à élaborer diverses stratégies afin de consolider le réseau de sentiers actuel, et ce, à long terme.

La pérennité
La mission première de la SOPAIR est de travailler en collaboration avec les propriétaires terriens, les professionnels en aménagement, les utilisateurs et les divers organismes de plein air sur le territoire de la MRC des Pays-d’en-Haut afin d’assurer la pérennité des sentiers et leur développement en harmonie avec les plans d’urbanisme actuels et futurs.

L’accès
Le réseau de sentiers qui se déploie depuis une centaine d’années sur les terres des Pays-d’en-Haut permet à une grande majorité des résidents, des villégiateurs et des touristes de profiter en toutes saisons des nombreuses installations récréatives privées et publiques implantées sur le territoire et contribue grandement à augmenter la qualité de vie du milieu. Les infrastructures de sentiers sont uniques par leur nature multifonctionnelle. Ainsi, un même sentier peut permettre à des utilisateurs de tout âge de pratiquer des activités aux quatre saisons. Ce vaste réseau qui se déploie sur le territoire de la MRC est une opportunité majeure pour la population, d’intégrer des environnements favorables à la pratique d’activités de toutes sortes. La conservation de ces sentiers et leur accessibilité à la population est incontournable afin d’offrir à l’ensemble de la population et visiteurs de la région, un terrain de jeux libre et accessible à partir de leur résidence ou des noyaux villageois du territoire.

Le développement
Le fait d’aménager un territoire est un geste éminemment politique et pratique. Ainsi, c’est en grande partie grâce à une volonté marquée des décideurs municipaux et de l’implication de groupes bénévoles sur certains territoires que la MRC des Pays-d’en-Haut jouit d’une position enviable en ce qui concerne le produit des sentiers récréatifs. Il n’en demeure pas moins que l’importante croissance démographique de la région contribue à la disparition de plusieurs tronçons de sentiers et fragilise l’ensemble du réseau. La SOPAIR travaille activement à développer des stratégies de développement qui permettront l’intégration des réseaux récréatifs à même les designs urbanistiques et les plans de développement immobiliers. Ceci devient essentiel afin de permettre la survie de la pratique des activités non motorisées et d’en assurer la qualité de l’expérience. Le développement intégré deviendra un atout touristique sur lequel le développement économique du territoire pourra sans aucun doute se baser.